Salvia officinalis – Sauge

La Sauge
Salvia officinalis , Famille botanique des Lamiacée. Le nom salvia vient du latin «salvare» qui signifie guérir. En dehors de la sauge officinale, plusieurs autres espèces ont également des vertus médicinales.

On utilise les feuilles. Les principaux constituants (huiles essentielles avec thuyon, cinéol et camphre, jusqu’à 6% de tanins avec de l’acide rosmarinique, ainsi que des flavonoïdes) nous livrent des propriétés astringentes, antiseptiques, antiphlogistiques, digestives et tonifiantes. De plus, ils sont régulateurs du cycle féminin, de la ménopause et de la transpiration, et contiennent un virucide spécifique de la grippe A. C’est donc une vraie panacée, déjà connu par toutes les traditions médicinales. Un dicton provençal nous dit : « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin d’un médecin ».

Pour le cheval :
Votre cheval transpire abondamment ou ne pas suffisamment ? Dans le premier cas, la sauge permet de freiner la sudation, dans le second de l’augmenter.
Votre poulain doit être sevré et vous craignez les complications d’une montée de lait de la mère et le stress psychologique engendré pour la jument et son poulain ? La sauge freine la production laitière et calme jument et poulain lors de la séparation.
Vous recherchez un tonifiant pour votre cheval, qui manque d’entrain ? Pensez à la sauge.
La grippe circule dans les écuries (ou dans le métro) et vous voulez faire une prévention spécifique pour votre cheval (ou pour vous-même) ? Utilisez la sauge 2 à 3 fois par semaine. Fièvre et toux ? La sauge baisse l’hyperthermie et clarifie vos bronches et celle de votre cheval.

Pour le cavalier et la cavalière:
Vous ne souhaitez pas vous faire vacciner contre la grippe ? Dans un tel cas, au moins, buvez donc en prévention l’infusion de la sauge 2 à 3 fois par semaine.
Cycles menstruels irréguliers ou ménopause difficile avec bouffées de chaleurs?
Les principes actifs hormonaux de la sauge aident à régulariser ces problèmes.
Fatigue chronique et manque d’énergie ? La sauge est un bon tonifiant, à raison d’une infusion le matin, 2 à 3 fois par semaine.
Maux de gorge ? Faites des gargarismes avec l’infusion de la sauge, 3 fois par jour.
Gastro-entérite ? Profitez des propriétés astringentes de la plante en en buvant une tasse 3 fois par jour.

Comment préparer l’infusion ? Comptez 3g (environ 2 cuillers à café) des feuilles séchées et finement hachées par tasse. Versez de l’eau bouillante et faites infuser 5 à 15 minutes. Filtrez. Toutefois, on déconseille de dépasser une dose journalière de 15 g = 5 tasses/jour pour un adulte.
Une courte infusion est plutôt tonifiante. Pour les autres effets, il faut infuser plus longtemps. Les propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires pour les gargarismes ne se révèlent pas avant 15 minutes de temps d’infusion.

Pour un cheval adulte la dose journalière est entre 25 et 60 g. (15g pour un poulain ou un poney). L’infusion se fait avec 0,5 à 1,5 litre d’eau bouillante. Filtrer et tiédir avant l’administration orale ou en barbotage. Les temps de l’infusion comme ci-dessus s’appliquent.

Mis à part les cas très aigus, on ne donne que rarement la sauge officinale quotidiennement, mais plutôt pendant 2 à 3 jours par semaine. Une utilisation prolongée ou à des doses augmentées n’est pas souhaitable à cause des thuyones contenues dans la plante, qui risquent de provoquer des effets indésirables au niveau du système circulatoire ou nerveux.

Bibliographie :
COLLECTIF D’AUTEURS (2001)
Encyclopédie de plantes médicinales.
Larousse, Paris

FOURNIER, P. (1947)
Plantes médicinales. Reprint 1999. Tome 3.
CME, Luxemburg

MADAUS, G. (1938):
Lehrbuch der biologischen Heilmittel. Reprint 1989.
Mediamed, Ravensburg

REICHLING, J.. GACHNIAN-MITSCHEVA, R., FRATER-SCHRÖDER, M., SALLER, R., DI CARLO, A. und W. WILDMAIER (2005):
Heilpflanzenkunde für Tierärzte.
Springer, Berlin-Heidelberg

SCHÖNFELDER, P. und I. SCHÖNFELDER (1988):
Der Kosmos-Heilpflanzenführer: europäische Heil- und Giftpflanzen.
Franckh, Stuttgart

WICHTL, M. (ED) (2004) :
Herbal Drugs and Phytopharmaceuticals. 3. Edition.
Medpharm Scientific Publishers, Stuttgart

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close